Algérie - Revue de Presse


Algérie - Herboristes: 19 établissements proposés à la fermeture

Algérie - Herboristes: 19 établissements proposés à la fermeture




Dix-neuf commerces de vente d’herbes ont été proposés à la fermeture lors d’une opération de contrôle lancée il y a quelques jours par les agents du ministère du Commerce.

En effet, sur 20 commerçants contrôlés et verbalisés, 19 ont fait l’objet d’une proposition de fermeture de leur local, et ce, pour différentes infractions, apprend-on auprès des services concernés. Dix-sept d’entre eux exerçaient une activité autre que celle indiquée sur le registre du commerce.

Le contrôle a également révélé la vente de produits périmés et l’absence d’inscription au registre du commerce chez un autre commerçant. Deux autres ont été également verbalisés pour refus de se faire contrôler, vente de produits périmés et exercice sans registre du commerce.

Les agents de la qualité ont saisi, dans le cadre de ce dossier, 212 boîtes de produits cosmétiques périmés.

Au niveau de la région Ouest, les inspecteurs ont procédé au contrôle de 116 commerçants activant dans le créneau, dont 44 ont fait l’objet de procès-verbal. En effet, la majorité, selon nos sources, activait sans les codes 108 et 206, qui autorisent l’exercice de cette activité. Les agents du commerce ont procédé à la saisie de plus de 138 millions de centimes de produits non conformes.

Cette opération vient en application de la directive du ministère du Commerce visant le contrôle des herboristes et des produits de médecine alternative.

Les spécialistes de la santé ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur le danger de ces produits non contrôlés et non réglementés. Ils constituent un danger certain pour la santé du consommateur.


Photo: Les agents de contrôle ont noté que 17 herboristes exerçaient une activité autre que celle indiquée sur leur registre du commerce, alors que deux autres proposaient à la vente des produits périmés.

F. A.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)