Algérie - Investissements et partenariat


ALGERIE-EMIRATS, Cinq accords pour une «coopération globale»



Cinq accords de coopération économique, culturelle et dans les domaines de la communication et des sports ont sanctionné la quatrième session de la commission mixte algéro-émiratie clôturée, hier à Alger, en présence du ministre des Finances, M. Mourad Medelci, et de la ministre émiratie de l’Economie, Cheikha Loubna Bent Khaled El-Kacimi.

 Les deux parties ont signé un mémorandum d’entente entre la Commission de surveillance des opérations boursières (COSOB) algérienne et l’Autorité de régulation boursière émiratie, ainsi que d’un mémorandum d’entente entre les Chambres de commerce et d’industrie des deux pays. Les autres accords comportent un accord de coopération entre l’agence de presse algérienne APS et son homologue émiratie WAM, un accord sur le secteur de la communication de manière générale, un programme de coopération dans le domaine culturel et un autre en matière de jeunesse et de sports. Medelci a salué les efforts des délégations des deux pays pour aboutir à une «coopération globale» couvrant quasiment l’ensemble des secteurs. Il a insisté, cependant, sur la nécessité de mettre en application ces accords. Pour sa part, la ministre émiratie a considéré que les résultats de cette session «reflètent la ferme volonté des deux pays de renforcer leur partenariat et démontrent également l’enthousiasme et l’ambition des hommes d’affaires émiratis à marquer davantage leur présence en Algérie». Les deux pays sont déjà liés par deux conventions: l’une de protection réciproque des investissements, et l’autre de non double imposition. Le président de la COSOB, M. Ali Sadmi, a souligné qu’il s’agit d’assurer entre les deux autorités de régulation boursière une coopération technique et l’échange d’informations sur les deux marchés boursiers et ses acteurs. Le marché boursier émirati brasse une capitalisation boursière de l’ordre de 250 milliards de dollars, selon M. Sadmi, qui estime que cela permettra au marché boursier algérien naissant de bénéficier de l’expérience émiratie.

 Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les EAU étaient de l’ordre de 765 millions de dollars en 2005 avec un déficit commercial pour l’Algérie.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)