Algérie - Chiffres


ALGERIE-CHINE, 1,7 milliard de dollars d’échanges commerciaux en 2005



Le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et la Chine a atteint au cours de 2005 le montant de 1,7 milliard de dollars, soit une augmentation de 42,7% par rapport à 2004, pour un volume global d’échange avec les pays du continent africain de l’ordre de 17 milliards de dollars. C’est ce qu’a indiqué, lors d’un débat organisé par le journal arabophone El-Moustaqbal, l’ambassadeur de Chine, M. Wang Wang Chang, à l’occasion du cinquantenaire des relations africo-chinoises.

L’Algérie importe de Chine pour une valeur de 1,4 milliard de dollars contre 300 millions de dollars d’exportations dans le domaine des hydrocarbures. La balance est donc en faveur de Pékin. Selon l’ambassadeur, notre pays est en cinquième position dans le volume des échanges commerciaux, après l’Afrique du Sud, l’Angola, le Soudan et l’Egypte.

Le diplomate chinois en poste en Algérie depuis 2002 a indiqué que la coopération entre l’Algérie et son pays s’est accrue depuis quelques années dans certains secteurs notamment du bâtiment et des télécommunications. Mais la défense n’est pas en reste. Elle est même historique et s’applique à la formation des ressources humaines essentiellement. «La coopération militaire ne date pas d’aujourd’hui. Elle date d’avant l’indépendance de l’Algérie. Elle se base essentiellement sur le volet formation actuellement», a-t-il dit.

Concernent le nombre de Chinois exerçant en Algérie, le diplomate chinois a indiqué que leur nombre s’élève à entre 7.000 et 8.000 personnes activant notamment dans le domaine du bâtiment. Une centaine d’autres non recensés avec exactitude activent clandestinement. Ces derniers sont venus dans un cadre privé alors que les premiers détiennent un contrat de travail de 12 à 24 mois. M. Chang a situé entre 500 et 600 millions de dollars le montant des investissements chinois en Algérie. La tendance va se poursuivre au cours de cette année dans les secteurs du bâtiment, des hydrocarbures ainsi que dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Dans le domaine de la santé, la coopération entre les deux pays remonte à 1963. Selon l’ambassadeur, depuis cette date, plus de 2.683 médecins chinois ont exercé dans les différents établissements de santé en Algérie pratiquant dans différentes spécialités (la médecine interne, la chirurgie, l’ophtalmologie...). Ce chiffre est tombé à 120 médecins aujourd’hui. Dans le domaine culturel, M. Chang a annoncé l’ouverture prochaine à Alger d’un centre d’enseignement de la langue chinoise en collaboration avec la Bibliothèque nationale. Le diplomate a mis en exergue le caractère historique des relations entre son pays et l’Algérie, en particulier, et l’Afrique en général. Un contient qui renferme le plus grand nombre de pays en développement, offrant ainsi l’opportunité d’une fructification des relations de coopération. A une question sur les caricatures danoises qui font gronder la rue du monde musulman, l’ambassadeur a exprimé le respect de son pays pour les religions et l’intérêt pour l’Islam se mesure à l’importance du nombre de Chinois de cette confession, évalué à 30 millions de personnes.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)