Alger - Théâtre


Alger, Teatro de ciertos habitantes, Ressusciter l’art Benchi



Dans le cadre de la semaine de la culture mexicaine à Alger qui a débuté avant-hier, pour s’étaler jusqu’à demain, la troupe théâtrale mexicaine Teatro de Ciertos Habitantes (Théâtre de certains habitants) a offert, au centre culturel de la Radio algérienne Nadi Aïssa Messaoudi, une représentation théâtrale intitulée L’automobile grise.

Inspirée d’un des plus beaux classiques du cinéma muet mexicain, réalisé en 1917 par Enrique Rosas, cette pièce s’est caractérisée par une projection en noir et blanc de certaines scènes du film. Trois comédiens, en l’occurrence la Japonaise Irénée Iida, la Guadeloupéenne Fabrina Melon et l’Egyptien Karim Haoussen, accompagnés du pianiste Ernest Gomez Santana, ont remplacé les voix des acteurs dans un style humoristique hilarant. Utilisant la méthode « Benchi », une technique propre au cinéma japonais avant l’apparition du son et où les comédiens, selon les explications de Claudio Valdes, directeur de cette troupe, narrent l’histoire face à une projection de film muet. Cette pièce a été adaptée, dans certains passages, en langue arabe, par l’acteur d’origine égyptienne Karim Haoussen. Le film L’automobile grise a été tourné sur les lieux mêmes où des crimes ont été commis par l’une des premières bandes organisées au Mexique, dont les éléments étaient vêtus de treillis militaires et dont l’acteur principal est un inspecteur de police. Mercredi prochain, la soirée artistique sera animée, au même endroit, par trois troupes de chants et danses folkloriques mexicaines. Un rendez-vous à ne pas rater.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)