Alger - Autres événements culturels


Alger, Senteurs de Ramadhan au Palais de la culture



Le palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger se mettra à l’heure des veillées de Ramadhan dès mercredi avec un riche programme culturel à la carte, où nous retrouvons pêle-mêle des expositions-vente, des journées d’études et bien évidemment de la musique, beaucoup de musique et aussi beaucoup de genres.

De quoi vous régaler durant vos soirées et ce jusqu’au 20 octobre prochain, c’est-à-dire la veille de l’Aïd. C’est ainsi que les activités débuteront le 27 septembre avec une exposition-vente de produits d’artisanat qui s’étalera sur tout le mois du Ramadhan, alors que pour le programme musical le rideau se lèvera sur la troupe belge Aurélia et l’ensemble El Djazira qui animeront une soirée mixte de musique traditionnelle et variée algéro-belge. Les activités se poursuivront avec un concert de chants kabyles le 28 septembre animé par Nadia Baroud, Boualem Chaker et Hasnaoui Amechtouh. Après la chanson kabyle, place à la musique andalouse dont le premier concert sera donné par Zerrouk Mokdad le 1er octobre. La seconde soirée andalouse se tiendra le 8 du même mois, alors que Bheidja Rahal est prévue pour le 15 octobre. La musique chaâbi sera aussi à l’honneur avec, notamment, Yahia Tahraoui et Mokdad Nacer, de même que le programme prévoit un grand gala varié animé par les amateurs du chaâbi pour le 18 octobre. Les initiateurs de ce programme ont concocté des soirées avec, au programme, des concerts de chants bédouins, le 10 octobre, et du medh, notamment avec la troupe El Ferdaï de Kenadssa le 5 octobre, la troupe Aïssaoua de Constantine le 12 ainsi que l’association El Inchirah d’Alger et l’ensemble de Tlemcen pour le 19 du mois qui coïncidera avec la veille du 27e jour du Ramadhan. Le théâtre ne sera pas en reste, puisque trois représentations sont au programme les 2, 9 et 16 octobre, dates durant lesquelles se succéderont sur les planches du palais les troupes des théâtres régionaux de Béjaïa et de Sidi Bel Abbès ainsi que Fouzia Aït El Hadj du théâtre de l’Univers. De belles soirées en perspective au palais de la culture Moufdi Zakaria avec ce vaste choix d’activités, surtout que les nuits du Ramadhan sont propices à ce genre de spectacles à ne pas rater. Les soirées débuteront à 21h, alors que les prix d’entrée sont abordables, puisqu’ils varient entre 50 DA et 300 DA. Il n’y a pas lieu de s’en priver.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)