Alger - Autres événements culturels


Alger, Semaine culturelle et gastronomique mexicaine, Mole et Mariatchi au menu



A l’occasion du 196e anniversaire de l’indépendance du Mexique, l’ambassade à Alger célébrera l’événement en organisant une semaine culturelle à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre.

A cet effet, une conférence de presse a été donnée, jeudi, à l’hôtel Hilton, à Alger. Un riche programme culturel et artistique mexicain marquera cette célébration le 16 septembre. L’ambassadeur Eduardo Roldan a insisté sur les bonnes relations entre le Mexique et l’Algérie qui datent « de la période de la révolution algérienne », dit-il. C’est pour la première fois qu’une semaine culturelle mexicaine est présente en Algérie. Des groupes et ballets folkloriques et musicaux animeront ces jours. Aujourd’hui est le jour de l’anniversaire de l’indépendance de ce pays. Un dîner sera offert à l’hôtel Hilton où l’art culinaire mexicain sera présent. Les quelques mille invités composés de hauts fonctionnaires et de diplomates accrédités à Alger auront à déguster le plat traditionnel appelé mole (une sauce avec du poulet) avec la boisson populaire achioti et tequila, préparés par l’entreprise gastronomique mexicaine Zaida. « Cela se fera sous le regard du chef cuisinier qui est d’ailleurs le préféré de M. Santos, président du Mexique. Ce repas a été discerné meilleur plat traditionnel, lors d’un concours au Japon », affirme Sergio Ganzales, responsable de cette entreprise. Au cours de ce dîner, le groupe Le Mariachi (chapeau mexicain) jouera et interprétera des chansons traditionnelles. Le groupe de danse Indigène sera lui aussi de la partie. A noter que plusieurs films et documentaires seront projetés comme Le Mexique d’hier et d’aujourd’hui. Au cours de cette semaine, les nombreux invités et visiteurs à l’hôtel Hilton ou au Palais de la culture découvriront la similitude entre les cuisines mexicaine et algérienne surtout pour la mise des ingrédients, en particulier le piment. Mme Adriana explique les couleurs du drapeau mexicain, le vert pour le piment, le blanc pour le noix de Castille et le rouge pour la grenadine. En réponse à certaines questions des journalistes, l’ambassadeur fera encore la similitude entre son pays et le nôtre en citant l’époque de la colonisation française entre 1850 et 1860, et l’écrivain Miguel Cervantes qui a été emprisonné à Alger où il a écrit le roman Don Quichotte. Il a insisté sur le renforcement des relations bilatérales lorsqu’il évoquera les échanges des universités et sur le commerce pour éviter la triangularisation en citant l’exemple du pois chiche « vendu à l’Europe puis revendu à l’Algérie ». Pour le diplomate, « les relations culturelles renforcent les relations diplomatiques ».






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)