Alger, Côte-ouest, Prolifération des pépinières



D’aucuns l’auront remarqué, c’est le retour en force des pépinières tout au long de la côte ouest de la capitale. De Chéraga, jusqu’à Zéralda, des serres abritant d’innombrables variétés de plantes ornementales ou de plants arboricoles et maraîchers sont proposés à la vente.

Selon le propriétaire d’une pépinière à Chéraga où nous nous sommes rendus, ce commerce redevenu à la mode est en pleine expansion. « Nos clients sont essentiellement des chefs de projets de promotion immobilière achetant pour l’aménagement d’espaces verts, des ambassades, des entreprises nationales, Edeval et de simples citoyens. » Et d’ajouter : « Les Algérois apprécient de plus en plus les plantes et même lorsqu’ils n’ont pas la chance de disposer d’un jardin, ils achètent des pots de géranium ou de jasmin pour leurs balcons. » Des dizaines de variétés de plantes et de fleurs en pots ou en boutures sont mises en vente. « Les prix oscillent entre 50 DA pour la moins chère et ... 100 000 DA pour la plus onéreuse ! La pervenche (50 DA), la misère (50 DA), le bougainviller (200 DA), le rosier (150 DA), l’hortensia (120 DA) le géranium (100 DA), le laurier rose (entre 100 et 150 DA). Quant aux plantes d’importation, elles sont nettement plus chères que celles cultivées chez nous. A titre d’exemple, le ficus benjamina, importé d’Indonésie coûte entre 100 et 3000 DA. Quant aux pothos géant, son prix varie entre 1500 DA et 15 000 DA. La plante la plus chère est une sorte de palmier, ‘’Le Seka’’, que l’on importe de France, à la demande du client », précise un producteur. A noter que de nombreux agriculteurs, échaudés par des récoltes ratées de légumes ont préféré se reconvertir à ce commerce très juteux, d’où la prolifération des pépinières.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 33025
Posté par : assia
Ville : setif
Pays : Algérie
Date : 29/05/2012
Message : i want to buy this plant..i need it..please ..tell me where i can find it??



Numéro commentaire : 25544
Posté par : Lastab
Profession : Ingenieur travaux publics
Ville : Canada
Pays : Canada
Date : 17/01/2012
Message : Je voudrais faire l horticulture dans la terrace de la maison la superficie est de 144 m2 . Je voudrai savior combien coute au moyenne une serre horticole qui charpente metallique et verre de 5mm d epaisseur .



Numéro commentaire : 24669
Posté par : HIRECHE Aicha
Profession : Fonctionnaire
Ville : ALGER
Pays : Algérie
Date : 02/01/2012
Message : Bonjour,Je suis étonnée de lire que le Sica qui n'est pas un palmier soit importé! Il prolifère chez nous le plus normalement vu notre climat et très facile a à marcotter.Il a poussé naturellement sur tout le littoral algerien et j'en ai transplanté de chez un ami "gratuitement 3 plants d'un sujet mère agé de 60 ans.Il est très facile à cultiver,mais hélas les citoyens ne s'instruisent pas de façon autonome,le monde des plantes et de l'horticulture est passionnant. Les Camelias sont cédés a 20 000 DA et cela me révolte,car en Europe ils sont cultivés sous serre vu les basses températures et ne coutent pas plus de 20 €. Bonne continuation pour votre rubrique



Numéro commentaire : 7436
Posté par : laddi karim
Profession : horticulteur
Ville : la rochelle
Pays : France
Date : 14/10/2010
Message : bonjour' je prepare un CAP HORTICOLE pourriez-vous me dire si il y a du travail en algerie merci