Bouira - Revue de Presse


AKOUREN

Le mouton gagne-pain Cela n?a rien de phénoménal et encore moins d?insolite. Ce que d?aucuns pourraient alors supposer ! Ce n?est en fait qu?un simple ovin, comme tous les autres, sauf que, celui-ci, est né avec quatre cornes. Ce qui attire alors le regard des curieux. Cependant, ce qui semble sortir de l?ordinaire, voire du naturel, c?est le fait que cette bête constitue un gagne-pain. Une petite entreprise, pour ainsi dire. Mais comment est-ce possible ? En fait, son propriétaire, Brahim Chaya, un natif de Bouira (Haïzar) ancien mécanicien de son état, a dû, en voyant naître son « phénomène », auquel par la suite il a même donné le surnom de « Kaîbouche », changer son activité pour investir avec sa bête. Mieux, son mouton, né le 2 février 2002, fait nourrir en plus deux autres familles ! En effet, afin d?être aidé dans le montage de son « affaire », M. Chaya a dû recruter deux autres employés, des anciens chômeurs diplômés. L?un a un diplôme d?ingénieur en informatique et l?autre un technicien en architecture. Ces derniers, en fait, après avoir frappé à toutes les portes pour dénicher un boulot en vain, ont répondu favorable à l?offre de Chaya, celui de l?accompagner dans la gestion de sa petite « entreprise ». C?est ainsi que pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur progéniture, les trois personnes sillonnent les sites touristiques à travers le pays avec leur mouton. Ce dernier, de par sa particularité d?animal à quatre cornes, constitue alors un sujet sur lequel les gens se ruent pour se prendre avec plaisir en photo. Cela coûte alors à chacun de ceux qui se mettraient au chevet de cet animal, une bagatelle de 200 DA pour une simple prise de photo souvenir et de 120 DA pour deux photos normales. Imaginer alors l?apport d?un tel investissement dans un espace comme celui de Yakouren eu égard au nombre important de touristes qui transitent quotidiennement par cet endroit. Sachant que la bête et ses employés ont déjà eu leur cagnotte en passant du côté des monts de Chréa et du site historique de Tipaza. N?est-ce pas une affaire géniale ?




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)