Algérie - Revue de Presse


Aït Oumalou

Hausse des prix dénoncée La décision des propriétaires de fourgons de transport de voyageurs de la commune d?Aït Oumalou de revoir, récemment, à la hausse les tarifs de leurs prestations n?a pas été du goût de la plupart des usagers. Ces derniers, qui jugent que les anciens prix appliqués par ces transporteurs privés étaient déjà trop élevés, considèrent cette actuelle augmentation autant inopportune qu?abusive. Aussi, un groupe de citoyens du village Abouda, distant d?environ 7 km du chef-lieu de la localité, a mis en circulation une pétition et espère la faire signer par une majorité des citoyens des villages concernés avant de la remettre aux pouvoirs publics. Une action qui, selon l?un de ses initiateurs, vise d?abord à alerter les autorités sur le caractère illégal de cette hausse des prix. Notre interlocuteur s?appuie sur les dispositions du décret exécutif n° 02-448 du 17 décembre 2002 qui fixe le tarif plafond concernant la prestation de transport effectuée sur des itinéraires intercommunaux et interwilayas à 2 DA par kilomètre. Or les transporteurs mis en cause exigent aujourd?hui, à titre d?exemple, pour la desserte du village Abouda partant du chef-lieu municipal le tarif de 25 DA. On constate que le tarif dépasse les 3,5 DA le kilomètre. En outre, les citoyens contestataires, qui, semble-t-il, veulent aller jusqu?au bout de leur protestation, comptent engager une large concertation avec les différents comités de village sur l?opportunité d?initier un certain nombre d?actions, notamment la constitution d?une association de voyageurs, le boycott sélectif des fourgons ou encore l?exercice d?une pression sur la collectivité locale pour le renforcement de sa flotte routière. Quelle que soit, enfin, l?issue de cette « confrontation », il reste évident qu?entre les transporteurs privés toujours « branchés » sur les augmentations du prix du carburant, d?une part, et, d?autre part, les usagers qui les accusent de mercantilisme, la normalisation des relations n?est pas près de s?instaurer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)