Algérie - Revue de Presse


Aït Ahmed à Paris

Au chevet de Arafat Hocine Aït Ahmed, le leader charismatique du FFS, a quitté le territoire national hier matin après une visite de sept jours effectuée dans le pays à l?occasion de la célébration du cinquantenaire de la Révolution. Aït Ahmed, qui a animé une conférence-débat le lendemain de son arrivée en Algérie sur la guerre d?Algérie, le 31 octobre dernier, a tenu à participer également au conseil national de sa formation qui a eu lieu jeudi dernier, avant de repartir à Lausanne, en Suisse, où il vit avec sa famille. Son retour a été marqué, selon les termes d?un communiqué laconique de son parti parvenu hier soir à notre rédaction, par une escale à Paris, la capitale française, où il aurait rendu visite à son « camarade et frère Yasser Arafat, président de l?Autorité palestinienne ». Yasser Arafat, rappelle-t-on, est depuis quelques jours entre la vie et la mort, étant dans un coma « irréversible », à l?hôpital de Percy Clamart, hôpital militaire. La venue d?Aït Ahmed en Algérie à l?occasion du 50e anniversaire du déclenchement de la Révolution a surpris plus d?un, d?autant plus qu?il n?a pas mis les pieds sur le sol algérien depuis cinq ans. Son dernier séjour remonte à l?élection présidentielle de 1999, à laquelle il s?était présenté. Mais, pour des raisons de santé, il était contraint d?interrompre sa campagne électorale pour subir des soins à l?étranger. Depuis, Aït Ahmed continue à gérer le parti de son « exil ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)