Algérie - Aérien


Air Canada pour la liaison Montréal-Alger



Dans le cadre de la mise en application de l’accord de transport aérien paraphé en juillet dernier entre l’Algérie et le Canada, la compagnie aérienne Air Canada va offrir, pour la première fois, des services aériens réguliers entre le Canada et l’Algérie par un système de partage de codes, a annoncé vendredi le ministre des Transports canadien. Le partage de codes est un type de service aérien qui permet à un transporteur de vendre des sièges en son nom à bord de vols d’un autre transporteur.

Selon le ministre canadien, la désignation d’Air Canada ouvre la voie au premier service aérien régulier offert par un transporteur aérien canadien entre le Canada et l’Algérie. Air Canada a tout d’abord l’intention d’exploiter un service en partage de codes à destination de l’Algérie grâce à un accord de coopération commerciale avec la compagnie aérienne allemande Lufthansa, a précisé la même source.

En début du mois de juillet dernier, l’Algérie et le Canada avaient conclu, à Ottawa, un accord bilatéral sur le transport aérien qui permettra à Air Algérie d’ouvrir une ligne aérienne entre Alger et Montréal. L’accord prévoit notamment la possibilité de deux vols hebdomadaires pour chacune des deux compagnies des deux pays (Air Algérie et Air Canada) qui souhaitent s’engager dans l’exploitation de cette ligne. En plus d’exploiter leurs propres appareils, les transporteurs algérien et canadien pourront offrir des services de partage de codes (codes share). Si Air Algérie prévoit de programmer deux vols par semaine entre Alger et Montréal, Air Canada, de son côté, prévoit d’offrir des services en partage de codes vers l’Algérie via l’Europe, en collaboration avec des compagnies aériennes partenaires.

Il est à signaler qu’à la suite d’un accord de principe formulé par les autorités canadiennes, le 26 novembre 2005, pour l’ouverture d’une desserte aérienne Alger-Montréal, la compagnie Air Algérie avait entrepris des démarches conformément aux procédures canadiennes. Le dossier connaîtra depuis diverses péripéties, des tentatives infructueuses et des négociations intenses, selon les propos des parties prenantes à l’accord, avant la conclusion de l’accord en juillet.

Pour rappel, l’ouverture de la ligne Alger-Montréal, qui devait intervenir en juin 2006, avait même été annoncée, courant avril dernier, par Air Algérie, qui venait d’obtenir le certificat d’exploitation canadien pour les compagnies étrangères (FROC). Air Algérie devait également obtenir la licence d’exploitation qui est délivrée par l’Office des transports du Canada. Fin avril, la compagnie aérienne algérienne sera informée que la délivrance de la licence d’exploitation est conditionnée par la conclusion d’un accord aérien entre les deux gouvernements. Accord qui a été finalement signé en juillet.

L’établissement d’une ligne directe entre Alger et Montréal répondra aux attentes de la communauté algéro-canadienne comptant environ 50.000 personnes et à celles des sociétés canadiennes de plus en plus nombreuses en Algérie. A ce sujet, les responsables canadiens avaient indiqué que l’ambassade du Canada et le Club d’affaires algéro-canadien récemment relancé à Alger ont réitéré leur volonté d’appuyer et d’accompagner Air Algérie lors du lancement de cette nouvelle ligne entre les deux pays.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)