Algérie - Revue de Presse


Aïn El Hammam



Maison de jeunes : précarité et préemploi Après avoir été, pour longtemps, délaissée, la maison de jeunes Tahar Oussedik de Aïn El Hammam se voit doter d?une enveloppe de près de 400 millions de centimes pour des travaux de rénovation. Cependant, même en état de chantier depuis février, l?établissement continue à recevoir les jeunes qui y trouvent une occupation et une prise en charge, sous la direction de Naït Si Ali et son équipe, constituée de spécialistes et de deux psychologues formant une cellule d?écoute et de suivi. Toutefois, si les façades et les murs sont rafistolés, chez les jeunes employés, la précarité persiste quant à leur statut social. Ils restent malgré tout tenaces et fidèles à leur tâches, sans véritable contre-partie matérielle ! Exemple : Melle Nait A., éducatrice spécialisée, occupe le même poste depuis trois ans, dans le cadre du pré-emploi ! « Le poste de travail existe, j?y exerce depuis trois ans alors que le poste budgétaire relève de l?impossible », nous révèle-t-elle avec un air de déception. « Faudra-t-il renoncer à ce boulot et tourner le dos aux préoccupations des jeunes, ou daigner ignorer notre propre situation on ne peut plus précaire et jusqu?à quand ? », s?indigne l?interlocutrice. Son collègue H. A., 38 ans, éducateur spécialisé faisant dans le bénévolat, s?explique : « Les spécialistes sont prêts à donner le meilleur d?eux-mêmes pour prendre en charge toutes les catégories sociales, mais la gestion de la culture souffre des dérives politiciennes tendancieuses engendrant des conséquences parfois dramatiques ». Par ailleurs, si l?on se soucie réellement de la situation lamentable qu?endurent des jeunes de la localité, il convient d?abord de rendre permanents les postes existants pour la stabilité à la fois du personnel et des jeunes qui affluent dans les sections informatique, astronomie et sport. Notons qu?une équipe d?animateurs organise des excursions pour les jeunes. La cellule d?écoute et d?information a organisé une série de conférences-débats au sein des établissements scolaires et des associations de jeunes, portant sur les fléaux sociaux (tabac, drogue, alcools...).




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)