Adrar - Revue de Presse

Adrar : Reggane et Sali à la traîne


450 milliards de centimes, c'est l'enveloppe budgétaire qui a été allouée aux 2 communes composant la daïra de Reggane, à savoir la commune du chef-lieu et celle de Sali, dans le cadre des programmes de développement local. Ainsi, à elles seules, ces deux petites juridictions administratives ont bénéficié de pas moins de 190 opérations touchant pratiquement tous les secteurs socioéconomiques et culturels en allant de l'hydraulique, l'urbanisme, l'éducation, la santé, la culture'. à l'agriculture. Cette fin de semaine a été marquée par la visite d'inspection et d'évaluation, sur le terrain dans cette daïra, par le premier responsable de la wilaya en présence de son exécutif. Ce qui lui a permis de constater l'important retard enregistré dans la concrétisation et la réalisation de certains projets où les raisons sont loin d'être d'ordre financier ou administratif, mais imputables surtout aux défaillances des entreprises de réalisation. A ce titre, le wali dira : « Cette situation n'est plus tolérable, je lance un ultimatum aux entreprises pour la fin décembre afin de terminer tous les projets entamés'Dans le cas contraire, tous les contrats seront résiliés à leurs torts. » En effet, un bon nombre de projets sont à la traîne, où les délais de leur exécution dépassent parfois une année comme le cas du projet du complexe sportif de proximité à Sali inscrit pour un montant de 10 428 533 DA, ou celui de la réalisation de 2 dortoirs de 100 lits chacun, d'une cuisine et une buanderie, estimé à 29 939 411 DA. La réalisation et l'équipement de 2 demi-pensions de 200 rations pour le CEM de Berriche, d'un coût de 6 992 663 DA, prévu pour le mois de février 2009, n'a pas encore démarré. Certaines réalisations achevées manquent de réseau d'AEP et d'assainissement'Mais, contrairement à cette situation, le secteur de la Santé a fait un grand bond avec la mise à niveau de la polyclinique de Sali qui vient d'être dotée d'une nouvelle radiologie et d'un laboratoire d'analyses tant réclamé par la population et qui soulagera certainement les diabétiques, ainsi qu'une maternité de 4 lits ; ainsi que l'ouverture de 18 salles de soins avec la présence d'accoucheuses rurales au niveau des Ksour. En effectif humain, cette structure compte 14 médecins généralistes, 4 chirurgiens dentistes, une pharmacienne, 3 sages-femmes et un personnel paramédical suffisant. A Reggane, en plus de l'existence de l'hôpital de 60 lits, le wali a posé la première pierre d'une nouvelle polyclinique.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook