Adrar - Investissements et partenariat


Adrar, Plus de 600 milliards investis en agriculture



Dans une déclaration à l’occasion du forum de Radio Adrar, le directeur de l’agriculture de la wilaya d’Adrar a levé le voile sur des dépassements enregistrés dans le financement du PNDA (plan national du développement agricole) où la loi n’a pas été respectée. Selon le directeur, «le financement du PNDA concerne exclusivement les fellahs qui ont déjà des fermes agricoles et qui ont besoin d’aide pour améliorer et moderniser leurs équipements et non pas ceux qui commencent sur des terrains vides». L’enveloppe budgétaire versée par l’Etat depuis le début de l’opération est à 600 milliards de centimes encaissés pour 11.000 fermes agricoles. L’importance de l’enveloppe budgétaire a poussé la direction de l’agriculture à lancer une grande opération de classification et recensement pour les fellahs qui ont respecté le cahier des charges et les fellahs qui ont abandonné leurs terrains après le versement de l’argent. Des mises en demeure seront adressées par la direction de l’agriculture aux concernés pour enfin saisir la justice, indique le directeur de l’agriculture. La polémique sur le projet du PNDA ne cesse de prendre de l’ampleur chez la population qui s’interroge sur l’absence totale de la production agricole d’Adrar malgré les 600 milliards de centimes investis par l’Etat dans le secteur. Les marchés d’Adrar sont toujours approvisionnés par les camions de la wilaya de Mascara, même la salade verte vient de la région de Goléa avec d’autres produits, les dattes et le citron, indique un commerçant de fruits et légumes au marché de Bouda. Ces 600 milliards de centimes s’ajoutent aux montants toujours inconnus de l’effacement des dettes des agricultures.

 







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)