Adrar - Revue de Presse

Adrar: 64 postes au profit des médecins généralistes en perspective


Lors d'une conférence de presse animée par M. M.Khelil, DSP d'Adrar, et Mme A. Khellaf, directrice de l'EPH (Etablissement public hospitalier), l'ex-secteur sanitaire d'Adrar, le responsable du secteur nous déclare que la nouvelle politique qui concerne la restructuration du secteur commence à donner ses fruits par rapport à la satisfaction des citoyens quant à l'amélioration de la qualité des prestations au sein des établissements hospitaliers. Cette nouvelle politique, qui entre dans le cadre de la réforme des hôpitaux, consiste en la gestion de proximité par la création des nouvelles structures: EPH et EPSP (Etablissement public de santé et de proximité). En effet, les trois secteurs sanitaires que comptait la wilaya avant le 31.12.07 sont devenus les EPH d'Adrar, de Timimoun et de Reggane. Six structures extra-hospitalières ont été installées également: il s'agit des EPSP d'Adrar, de Reggane, d'Aoulouf, de Timimoun, de Tinerkouk et de Bordj Badji Mokhtar. Il est à noter que tous les moyens sont mis en oeuvre au niveau de ces structures extra-hospitalières afin d'assurer la gestion de proximité (au niveau des polycliniques et des salles de soins). Par ailleurs, en répondant sur une question qui porte sur le départ des spécialistes de la wilaya d'Adrar, le DSP nous confirme «qu'actuellement, le secteur compte 67 spécialistes, alors qu'on en comptait que 18 en 1999". Mme Khellaf, à son tour, nous déclare que «les spécialistes disposent de tous les moyens sur les plans social et professionnel pour accomplir leurs missions médicales dans de bonnes conditions». Il faut noter qu'une dizaine de spécialistes sont partis depuis fin 2007 à 2008. L'on note également le manque de plusieurs spécialistes dans les établissements hospitaliers, à savoir des cardiologues, des dermatologues, des pneumologues, des urologues, des neurochirurgiens et des médecins légistes. Il est temps de réfléchir à une autre politique pour inciter les gens à venir au Sud ! D'autre part, plusieurs campagnes antiscorpionniques sont menées à longueur d'année, nous informe M. M.Khelil, pour sensibiliser les citoyens sur les réels dangers du scorpion qui sévit dans la région. Il faut savoir qu'au niveau national, on enregistre plus de 50.000 piqûres de scorpion, qui malheureusement engendrent 150 décès annuellement. Dans la wilaya d'Adrar, 4.133 piqûres de scorpion ont été enregistrées, qui ont engendré 6 décès en 2006. 3.701 piqûres ont été enregistrées en 2007, dont 1 décès. Ces campagnes ont été menées dans les établissements scolaires ainsi qu'à travers les caravanes médicales multidisciplinaires conduites à Bordj Badji Mokhtar et Aïn Bellal. Par ailleurs, le secteur a enregistré une opération d'équipement des structures extra-hospitalières pour le compte de l'exercice 2008. En effet, 6 fauteuils dentaires ont été réceptionnés et répartis sur les EPSP, 11 générateurs d'hémodialyse et équipements scientifiques au bloc opératoire sont en cours de livraison. Ajoutez à cela 7 radiologies fixes et 3 radiologies numériques qui ont été réceptionnées ainsi que des équipements de laboratoire. La directrice de l'EPH d'Adrar a tenu à nous éclairer concernant les nouvelles dispositions liées à la contractualisation: les malades admis à l'hôpital doivent s'identifier en présentant leur carte de sécurité sociale. La prise en charge des patients est assurée quel que soit leur statut et ce sera aux bailleurs de fonds d'assurer la couverture des prestations. Enfin, le DSP nous déclare que l'objectif espéré est d'atteindre la couverture de toutes les spécialités, d'améliorer la qualité de la prise en charge du malade et d'assurer la couverture médicale dans tous les ksours. Il lance un appel à l'occasion aux médecins généralistes chômeurs pour venir à Adrar. Pas moins de 64 postes vont être ouverts le mois prochain dans la wilaya d'Adrar pour recruter des médecins généralistes, ainsi que 9 postes pour des chirurgiens-dentistes, tout en les assurant que tous les moyens seront mis à leur disposition pour créer un climat socio-professionnel serein afin qu'ils puissent accomplir leur mission médicale dans les meilleures conditions.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook