Algérie - Revue de Presse


Adel MaÏza. Défenseur de l?ES Sétif



« Continuer sur la lancée » Auréolé par la brillante qualification en demi-finale de la Champions league arabe, le libéro ententiste estime que son team est en mesure de damer le pion au voisin.  Dans quel état d?esprit se trouve le groupe à quelques heures du 16e derby des Hauts-Plateaux ?  Sur ce plan, il n?y a rien à dire. Le collectif évolue dans une ambiance bon enfant. Les derniers résultats, notamment la qualification pour la demi-finale de la champions league arabe, consolident la confiance du groupe, relancé plus que jamais. En dépit d?un agenda bourré, le collectif demeure concentré et motivé sachant que le bout du tunnel se profile déjà à l?horizon.  Ce derby est un match à grands enjeux, non ?  La fin de saison est à grands enjeux pour tout le monde. Pas uniquement pour Bordj et Sétif aux objectifs opposés. L?Entente qui joue pour le sacre et le Chabab qui veut éviter la relégation d?autant qu?il n?a toujours pas assuré un maintien, vont j?en suis certain sortir le grand jeu.  Malheur donc au vaincu, non ?  Cette rencontre est certes importante mais pas capitale. Son résultat donnera des ailes au vainqueur, et n?altérera en rien la détermination et le moral du vaincu, qui aura à travers le reste de la compétition au demeurant ouverte à toutes les hypothèses, l?occasion pour se refaire une santé. D?autant que la décantation aussi bien en haut qu?en bas du classement ne s?est toujours pas opérée. Une chose est certaine, les gars sont décidés à faire le maximum pour continuer sur cette lancée.  Les Bordjiens ne jurent que par la victoire?  C?est leur droit le plus absolu. Cependant, l?Entente qui est décidée à défendre son statut de leader ne l?entend pas de cette oreille. On se déplacera à Bordj avec la ferme intention de plaire et de réaliser le meilleur résultat possible qui est dans les cordes du collectif qui ne craint ni la pression ni l?intox.  Les absences ne vont-elles pas peser dans la bataille ?  On va livrer un match de football, pas une bataille. On doit, comme l?a si bien dit le président Serrar, dépassionner les débats. Il n?est effectivement pas facile de remplacer des cadres. Il faut en pareilles circonstances composer avec ces aléas. Cela dit, les gars qui vont remplacer Bourahli, Touil, Ziaya et dont l?absence ne passera pas inaperçue, vont j?en suis convaincu, se surpasser. Et que le meilleur gagne.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)