Alger - Revue de Presse


ABDELKADER MEKKERBI (DG de l?EMA)



« Fer sur rail est le plus utilisé au monde » Vous avez déclaré, le 2 juin dernier, que l?avis d?appel d?offres international pour l?installation du système intégral du métro d?Alger sera lancé incessamment. Où en est-on aujourd?hui ? Ce sont plutôt deux appels d?offres qui vont être lancés et c?est effectivement dans les tout prochains jours. On attend juste le feu vert des pouvoirs publics. Donc, le premier appel concerne la partie équipement du système intégral, alors que le second a trait à ce qu?on appelle la maîtrise d??uvre. C?est-à-dire la partie suivi et contrôle inhérente à l?exploitation du métro. Plus simplement, c?est quoi le système intégral ? Le système intégral est constitué de tous les éléments qui contribuent à la mise en route du métro. C?est en fait tout ce qui concerne l?acquisition du matériel roulant, les rails et la signalisation. Tout ça est indispensable pour la mise en fonction du métro d?Alger selon les standards internationaux. Justement, certains ont parlé, ces derniers temps, d?une préférence pour la technique fer sur rail au lieu de celle de roue pneumatique sur rail. Quel est finalement le choix de l?EMA ? Dans le monde, la technique la plus répandue et la plus utilisée, c?est celle du fer sur rail. Cela concerne autant les métros qui sont déjà réalisés que ceux qui sont en cours. De là, il est évident que le choix pour le métro d?Alger se fera selon cette technique universelle. D?ailleurs, et contrairement à ce qui a été dit ou écrit, ce sont plutôt les Français qui avaient proposé, en 1988, la technique roue pneumatique sur rail. C?est la technique adoptée en France et dans un autre pays où le métro a été réalisé par des firmes françaises. Qu?en est-il des coûts ? Le coût total du métro concernant la première étape est de 69 313 millions de dinars. Ce chiffre comprend le programme en cours évalué à 10 613 millions de dinars, le programme neuf évalué à 15 500 millions de dinars et le programme à individualiser pour l?acquisition du système intégral et les travaux d?aménagement des stations estimé à 43 000 millions de dinars. Beaucoup de citoyens se demandent aujourd?hui si le métro d?Alger sera réellement opérationnel dès 2008. Pouvez-vous le confirmer ? Il n?y a aucun doute là-dessus. Le métro sera mis en service en 2008 au vu du taux d?avancement des travaux et de l?imminence de l?acquisition des équipements nécessaires. Il est urgent de respecter les délais de réalisation non seulement par souci financier, mais également par rapport aux attentes des citoyens qui souffrent quotidiennement des problèmes du transport. Le projet constitue une urgence pour les hautes autorités du pays et l?implication des partenaires étrangers est un gage de réussite. Quel est l?avenir de l?EMA, notamment en matière de recrutement et de formation des différentes catégories de personnels ? C?est au travers du deuxième appel d?offres international (maîtrise d??uvre) que sera concrétisé le plan de formation et de recrutement qu?on s?est fixé. En réalité, l?ICPE (ingénierie, contrôle, préparation et exploitation) c?est l?appellation de ce type de prestations de services constitue la démarche pratique de notre déploiement à l?avenir. L?EMA contribuera, sûrement, à offrir des postes de travail aux Algériens.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)