Algérie - Aérien


A partir de demain Passagers à destination de l’Europe, attention !



Les voyageurs algériens à destination de l’Europe sont avertis. A partir de demain, ils ne pourront plus garder que de petites quantités d’eau, dentifrice, parfums et autres déodorants dans leurs bagages à main, avec l’entrée en vigueur dans l’Union européenne des nouvelles restrictions européennes sur les liquides et gels à bord des avions.

La Commission européenne, les compagnies aériennes et les aéroports ont donné des précisions à ce propos vendredi dans un communiqué commun. Les voyageurs ne pourront plus prendre avec eux en cabine que des flacons ou des tubes d’une contenance inférieure à 100 ml. L’ensemble de ces récipients devra tenir dans un sac en plastique transparent d’un litre maximum. Certains aéroports ont prévu de « fournir » des sacs aux normes mais ils ne sont pas obligés de le faire, a indiqué vendredi le porte-parole du commissaire européen aux Transports Jacques Barrot. Les sacs fraîcheur utilisés pour les réfrigérateurs font aussi l’affaire, a-t-il ajouté. Sont concernés par les nouvelles mesures les liquides comme les boissons, les soupes, les parfums, mais aussi les aérosols (laque pour cheveux, déodorants...), les gels (pour la douche, les shampooings) ou encore des pâtes plus solides comme le dentifrice ou le Mascara. Des exceptions sont prévues afin de laisser les passagers transporter des liquides en quantité plus importante pour des impératifs médicaux et alimentaires. Ces exceptions concernent notamment les biberons. Les voyageurs pourront aussi toujours acheter des bouteilles plus grandes dans les zones «duty free» des aéroports. Ces bouteilles devront cependant être transportées dans des sacs scellés et présentées séparément aux contrôles. Le groupe Aéroports de Paris (ADP), gestionnaire des plates-formes aéroportuaires de Roissy, d’Orly et d’Alger, va déployer des moyens supplémentaires pour accompagner l’entrée en vigueur de ces nouvelles mesures. ADP va ainsi mobiliser « 500 personnes supplémentaires pour accompagner les nouvelles mesures et informer les passagers tout au long de leur parcours ». « A partir du 6 novembre, les nouvelles mesures de sûreté décidées par la Commission européenne entreront en vigueur sur l’ensemble des aéroports européens. A partir de cette date, pour les produits liquides de plus de 100 millilitres, seuls ceux achetés en «duty free» seront autorisés à bord de l’avion », rappelle ADP dans un communiqué.

 Ces mesures, adoptées en concertation avec les Etats-Unis pour faire face « aux nouvelles menaces des explosifs liquides », risquent de rallonger « la durée des contrôles des bagages », souligne le gestionnaire des plates-formes parisiennes. Surtout pour les voyageurs algériens, habitués à prendre l’avion avec beaucoup de bagages à main. Ces nouvelles mesures compliqueront davantage le retour au pays des émigrés durant la saison estivale. En outre, ADP a commandé plus d’un million de sacs transparents (30% pour Orly, 70% pour Roissy), qui seront remis gratuitement aux passagers « dans un premier temps », indique le groupe. Ces sacs seront ultérieurement vendus dans les boutiques des aéroports. Enfin, du 6 au 8 novembre, le transporteur américain Federal Express, en partenariat avec ADP, proposera aux passagers de renvoyer les objets liquides refusés aux postes de contrôle à leur domicile. Ce dispositif sera mis en place aux terminaux internationaux 2E et 2F de Roissy. Ces nouvelles mesures s’appliqueront sur tous les vols à destination ou au départ de l’UE, de la Norvège, de l’Islande et de la Suisse. Elles avaient été décidées par l’UE après la mise au jour en août par Londres d’un complot terroriste présumé destiné à faire sauter en vol des avions assurant des liaisons transatlantiques au moyen d’explosifs liquides. Les Britanniques, qui avaient totalement interdit les liquides après les événements du mois d’août, assoupliront eux en revanche leurs règles en appliquant ces mesures européennes, calées sur ce que font déjà Américains et Canadiens. A partir de lundi aussi, les passagers devront systématiquement sortir leurs ordinateurs de leur sacoche avant de les passer au contrôle par rayons et retirer leurs manteaux pour passer les portiques de sécurité. Ces dispositions, déjà appliquées dans de nombreux aéroports, n’étaient jusqu’ici pas obligatoires à l’échelle de l’UE.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)