Algérie - Investissements et partenariat


57 entreprises canadiennes en Algérie



L’Algérie reste le premier partenaire commercial du Canada en Afrique et au Moyen-Orient avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 3 milliards de dollars. Un statut qui sera appelé à se consolider davantage avec l’accord conclu entre les deux pays autorisant l’ouverture de la ligne aérienne Alger-Montréal.

Un accord qui illustre bien l’important développement des échanges commerciaux entre le Canada et l’Algérie, dira le ministre canadien du Commerce, en marge de la signature du contrat, faisant remarquer que ce service aérien élargi facilitera les déplacements d’affaires bilatéraux entre le Canada et l’Algérie.

 L’ambassade du Canada à Alger a recensé quelque 57 entreprises canadiennes en Algérie, dont 15 ayant réussi à dérocher des contrats, rien que durant les six premiers mois de 2006. Parmi ces contrats, on retiendra celui de Dessau-Soprin, qui a été choisie comme maître d’oeuvre du projet de la Grande Mosquée d’Alger. Avec une offre financière de 22,8 millions de dollars, Dessau-Soprin a obtenu la première place du classement, en totalisant 82 points sur 100.

 L’entreprise canadienne qui est d’ores et déjà établie à Alger s’est vu attribuer en 2005 un marché portant sur les études de dédoublement du tracé de la ligne ferroviaire Oued Tlélat/frontière marocaine (220 km). Bombardier Aéronautique est l’autre importante entreprise canadienne qui s’est illustrée ces derniers mois en Algérie, en remportant notamment le marché de la compagnie Tassili Airlines, pour la vente de quatre avions neufs de type Q400 pour un montant total de 84 millions de dollars US. Le constructeur canadien reste, par ailleurs, en lice pour le marché d’équipement d’avions pour le compte d’Air Algérie. La compagnie Bombardier Transport a également été choisie pour la fourniture de trains de banlieue. Dans le domaine des TIC et des nouvelles technologies, les entreprises canadiennes sont également présentes, souligne l’ambassade du Canada à Alger, à l’image de SR Telecom Inc, qui a décroché un contrat d’un montant de 3 millions de dollars canadiens, mais aussi de plusieurs autres grandes entreprises canadiennes, à l’instar de Nortel, Cie Prudent, EMS Technologies Canada Ltd, Raytheon Canada, Smart technologies et qui ont toutes décroché des contrats avec des entreprises algériennes des télécoms.        L’entreprise canadienne Cie Prudent (Sécurité Internationale Ltée) a signé un partenariat d’affaires en matière de gestion des risques pour les assurances avec la CIAR en avril dernier lors du Sommet Act1/2006 sur l’accélération des changements par les technologies. Un autre grand projet pour les entreprises canadiennes concerne celui de Magest Inc qui, rappelle la même source, a décroché le contrat EPC (Engineer Procure Construct) de la Société Mehri Gestion Industrielle Financière (SMGIF) pour la construction d’un centre commercial de 25,000 m² à Oran après avoir investi dans une usine de matériaux de construction.

 La filiale de Magest Inc, Magest Algeria Sarl, gérera tous les aspects de ce projet. On souligne également la présence en Algérie de la compagnie Scatt depuis plusieurs années déjà, une compagnie spécialisée dans la réalisation de bâtiments d’acier monocoques. Aussi, dans le domaine pétrolier, First Calgary Petroleums est l’entreprise canadienne la plus active présentement dans le Sud en matière d’exploration pétrolière, ajoute la même source qui n’omet pas de souligner aussi la présence des compagnies Pétro-Canada et Talisman avec des investissements qui se chiffrent en centaines de millions de dollars. De son côté, la compagnie Stream Flo industries a également investi en 2005 à Hassi Messaoud dans l’établissement d’un atelier de réparation de ses valves spécialisées. Elle s’est donc jointe à la compagnie International Electric Rigs qui avait déjà établi sa filiale algérienne pour fournir les appareils de forage des filiales de la Sonatrach. Il y a aussi, ajoute la même source, la présence de l’entreprise d’ingénierie Tecsult, qui a notamment gagné un contrat d’assistance technique d’un montant de près de 4 millions de dollars CAD pour la réalisation d’ouvrage en vue de l’alimentation en eau potable des centres urbains situés dans le couloir El-Aouana - Jijel à partir du barrage Kissir près de Jijel. Ceci en plus de la compagnie Electo-Motive Diesel qui a décroché un contrat d’un montant de 82 millions de dollars US avec la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) pour la fourniture de 16 locomotives de marchandise et 14 locomotives de voyageurs.

 A côté de toutes ces entreprises canadiennes qui sont impliquées dans d’importants projets de développement en Algérie, on retiendra aussi la présence de CRC-Sogema, Villeneuve et Venne, Comptables Agréés, Sander Geophysics (SGL), Kelman technologies, Solmers sans oublier SNC-Lavalin et tant d’autres, conclut-on de même source.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)