Algérie - Agences immobilières


3.000 agences immobilières sans registre de commerce



Le CNES dans sa dernière note de conjoncture semestrielle semble satisfait de l’état d’avancement des chantiers relevant du programme public d’équipement.

Ainsi, le secteur de l’habitat, qui constitue d’après le CNES l’un des chantiers les plus actifs et pour lequel les pouvoirs publics ont lancé le pari d’en réaliser les objectifs dans les délais, connaît des avancées considérables.

Sur un million de logements inscrits dans le plan, pour un montant de 555 milliards de dinars, quelque 600.000 unités ont déjà été mises en oeuvre, indique le conseil national économique et social.

Selon ce dernier, à la fin du mois de juin de l’année en cours, un total de 800.000 logements devait être mis en chantier.

«Il est attendu qu’avec les 250.000 logements déjà réceptionnés entre 2004 et 2005, les prévisions du plan quinquennal en matière d’habitat soient totalement réalisées» souligne le CNES qui note que dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de logements à moyen terme, le chiffre de 132.000 logements distribués et de 332.000 lancés pendant l’année 2005 n’a jamais été atteint depuis l’indépendance.

Ces chiffres, poursuit le CNES, seront encore plus importants en 2006 où il est attendu la distribution de 250.000 logements et le lancement de 350.000 autres unités. Le rapport semestriel arrive à la conclusion qu’en rajoutant les projets déjà lancés à la fin de l’année 2004 et le cumul des démarrages de logements effectués au 31 mars 2006, le lancement a atteint 630.338 logements hors auto-construction, ce qui représente environ 60% du programme global. En ce qui concerne la lutte contre l’habitat précaire, le même rapport fait état d’efforts louables qui ont été déployés ces dernières années, ce qui a permis d’éradiquer plus de 60.000 bidonvilles. Cela n’empêche, poursuit-on, qu’il existe actuellement près de 524.000 bidonvilles répertoriés à travers le pays avec une concentration accrue autour des grands centres urbains.

Ainsi le CNES pense que la question du traitement de l’habitat précaire a été prise en charge à travers plusieurs segments de l’offre et notamment par le recasement dans le cadre du logement locatif, mais aussi grâce à l’aide directe au logement urbain (LSP) et la restructuration des zones d’habitat spontanées.

Ces actions, constate-t-on dans le rapport, même si elles n’ont pas permis d’éradiquer totalement les bidonvilles, ont eu pour impact la résorption de près de 60.243 bâtisses précaires, et ce, depuis l’année 2000.

Par ailleurs, en ce qui concerne les ressources humaines, à l’instar de nombre de spécialistes, le CNES constate que le secteur de l’habitat connaît un déficit important en travailleurs qualifiés, notamment les maçons, les plâtriers, les peintres, les plombiers, les électriciens... etc. Les conventions signées durant cette année entre le département de l’Habitat et celui de la Formation professionnelle devrait, selon les prévisions du rapport, atténuer à terme l’ampleur des déficits dans ce domaine.

Par ailleurs, le CNES fait état de l’existence de près de 3.000 agences immobilières qui travaillent totalement dans l’informel, contre 1.500 seulement qui exercent avec des registres de commerce.

L’entrée en vigueur depuis le premier juillet dernier de la nouvelle réglementation régissant le métier devrait, espère-t-on, assainir la situation et consacrer l’éthique et la déontologie dans cette profession.

Sur un autre chapitre, le conseil national économique et social estime, pour ce qui est des travaux publics, que l’année 2006 est une année remarquable en ce sens qu’elle consacre à la fois le lancement de l’ensemble des chantiers du programme à moyen terme (2005 - 2009) et l’achèvement de la qualification des signalisations routières à travers l’ensemble des wilayas. Le CNES fait état en outre du lancement à hauteur de 90% des projets inscrits au titre du programme des hauts plateaux durant cette année. Selon les prévisions du rapport rendu public hier, la fin 2007 verra l’achèvement des opérations de réhabilitation des routes nationales et le début de livraison d’une série de rocades et grands ouvrages pour lesquels, rappelle-t-on, des financements publics considérables ont été consentis.

Quant à l’achèvement de l’ensemble des travaux de réhabilitation des chemins de wilayas, cela est prévu pour la fin de l’année 2008. En ce qui concerne l’autoroute Est - Ouest dont les travaux ont démarré le mois de juin dernier, le CNES note que les entreprises nationales sont appelées à intervenir au niveau de la sous-traitance qui est, estime-t-on, un rôle non négligeable dans ce type de réalisation.

En matière d’emploi, le CNES qui reste optimiste du fait des innombrables chantiers lancés, souligne que le secteur des travaux publics a réussi à créer quelque 400.000 nouveaux emplois depuis 1999.

Enfin, s’agissant du secteur de l’hydraulique, le dernier rapport annonce que l’Algérie a consacré au titre du programme quinquennal pas moins de 12 milliards de dollars (hors stations de dessalement) avec comme objectif d’atteindre d’ici 2009 une capacité de mobilisation de l’ordre de 7,5 milliards de mètres cubes au niveau de 69 barrages.

Le CNES estime que la disponibilité de l’eau sera assurée en 2006 en dépit des faibles apports pluviométriques retenus dans les barrages durant le premier trimestre 2006 (1,3 milliard de m3) en comparaison avec la même période de 2005 (3,2 milliards de m3).






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)