Oran - Pollution


2 milliards de DA pour dépolluer Arzew

Une enveloppe budgétaire, estimée à deux milliards de dinars, a été débloquée par la direction de l’hydraulique de la wilaya d’Oran pour la dépollution de la ville d’Arzew. Cette opération, dont la durée des travaux a été fixée à 24 mois, sera lancée l’année prochaine.

Une autre enveloppe de 250 millions de dinars sera consacrée à la dépollution des zones industrielles de Hassi Bounif, Hassi Ben Okba, Hassi Ameur et Hassiane Toual.

La dépollution de ces zones sera également entamée en 2007 pour une durée de 12 mois. Signalons qu’au niveau de la ville d’Arzew, les rejets des eaux usées des centres urbains sont accentués par les rejets industriels. Le groupement urbain industriel d’Arzew rejette tous ses affluents urbain et industriel sans aucun traitement préalable. Au niveau de cette zone, toutes les perturbations dans l’exploitation des produits dans les unités industrielles ont des conséquences et des répercussions immédiates sur la population limitrophe et l’environnement, selon une étude, le plan d’aménagement côtier (PAC) du littoral oranais, élaboré par l’Agence nationale d’aménagement du territoire (ANAT). Rappelons qu’en 2005, une enveloppe de 590 millions de dinars a été dégagée pour la dépollution de la corniche Ouest (Aïn El-Turck) et la première phase de la dépollution de la corniche Est (Bethioua). Les deux projets ont été réceptionnés au mois de juillet de la même année. Concernant la deuxième phase de la dépollution de la corniche Est, pour laquelle un budget de 200 millions de dinars a été alloué, il est prévu le raccordement des localités de Chéhairia, Aârassa et El Aâyaïda, et la réalisation d’une station d’épuration. L’ouverture des plis des offres techniques a eu lieu en juin dernier. En outre, la seconde phase de la dépollution de la corniche Ouest prévoit la collecte, le transport et l’épuration des eaux usées d’Aïn El-Turck et de Cap-Blanc qui se déversent dans la mer. Dans ce cadre, 8 km de canalisation, 9 stations de relevage et deux bassins de décantation ont été réalisés.

L’ouverture des plis des offres techniques, concernant la réalisation de la station d’épuration d’Aïn El-Turck, a eu lieu aussi en juin 2006.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)