100 milliards de dinars pour la recherche scientifique



Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, M. Amar Tou, a annoncé que la recherche scientifique en Algérie bénéficiera de quelque 100 milliards de dinars, soit 1% du PIB.

Intervenant hier à l’institut Pasteur de Dely Ibrahim (Alger) à l’occasion d’une rencontre sur la recherche en immunologie, le ministre, qui était un peu gêné par une assistance quasi inexistante, a tenu à rappeler toutes les « péripéties » qui avaient précédé la loi qui a permis finalement au département de la recherche scientifique de se doter de son propre budget. En 1998, dira M. Tou, énormément de personnes étaient carrément contre une loi qui permettrait d’offrir les moyens aux scientifiques dans leur recherche, arguant que le pays qui était encore sur les braises ne pouvait pas débourser de l’argent dans un secteur encore à ses balbutiements. De son côté, la ministre déléguée chargée de la Recherche scientifique, Mme Souad Bendjabellah, a salué les efforts déployés par le ministre de la Santé, des efforts qui ont fini par payer puisque, dira-t-elle, la loi sur la recherche scientifique a été acceptée par le gouvernement. L’objectif de la rencontre, organisée hier malgré le peu de scientifiques qui ont pris part à l’événement, était de mettre en place le réseau national de recherche en immunologie dans le but, indique-t-on, de l’élaboration du programme de recherche dans cette spécialité très importante. La directrice de l’Agence nationale de développement de la recherche scientifique (ANDRS) informera par ailleurs pour sa part que l’organisme qu’elle dirige a déjà contribué directement dans 380 projets de recherche. Elle soulignera toute l’importance que revêt la fédération des CHU, les universités et l’institut Pasteur, et ce pour constituer « la feuille de route » des réseaux de la recherche scientifique.

Il faut savoir que l’idée de mise en place d’un réseau en immunologie ainsi que l’établissement d’un état des lieux en matière de recherche dans ce domaine ont été lancés en 2004. Cet objectif, indique-t-on également, a été relancé d’une manière effective lors des quatrièmes journées scientifiques de l’ANDRS qui se sont déroulées en septembre 2005 dans la wilaya de Tlemcen.


 






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)