Alger - Revue de Presse


1,8 milliard de DA pour le réseau AEP d'Oran



Quelques moisseulement après la suspension de la société française la SAUR International destravaux de rénovation du réseaud'alimentation en eau potable de la ville d'Oran, une importante opération deréhabilitation des conduites d'AEP sera lancée, dès le mois d'avril prochain, parla direction de l'hydraulique.Il était temps,affirment les professionnels, puisque sur les 650 kilomètres linéaires quecompte Oran, près d'une centaine de kilomètres ont besoin de travaux deréhabilitation dans l'immédiat. Canalisations vétustes et obstruées par lecalcaire, fuites d'eau, cas de cross-connexion, pression faible... pour lestechniciens du secteur, il y avait urgence à lancer la rénovation du réseau. Ladirection de l'hydraulique vient, en effet, de bénéficier d'une importanteopération dans le cadre du programme sectoriel pour la réhabilitation du réseaud'AEP de la ville d'Oran, d'Arzew et d'Es-Senia. Sur une enveloppe de 1,8milliard de dinars consacrée à ce projet, la ville d'Oran va bénéficier de laplus grande partie, soit 100 milliards de centimes, alors que le reste seraréparti équitablement entre les deux autres localités.  «Les procédures d'inscription de l'opérationsont en cours et nous sommes en phase de la préparation des cahiers des chargesavant le lancement des avis d'appel d'offres pour l'attribution des lots de ceprojet», affirme M. Boulenouar, chef de service d'AEP à la direction del'hydraulique. L'étude pour la réhabilitation des canalisations d'AEP de laville d'Arzew a été déjà achevée, alors que pour Oran et Es-Senia, la DHWcompte commencer par les zones qui nécessitent une intervention urgente en sebasant notamment sur le schéma directeur d'AEP élaboré par la société françaiseSAUR International. Une équipe composée des services de la DHW et del'Algérienne des Eaux (ADE) est sur le terrain pour le lancement d'une tranched'urgence dans les plus importants points noirs à travers la ville.  Selon notre source, la réhabilitation duréseau d'AEP d'Oran nécessite, en fait, pas moins de quatre milliards dedinars, ce qui explique que la DHW va intervenir dans certains points noirs enpriorité. Les quartiers de Petit Lac, El-Barki, Haï Es-Sabbah, USTO, la partiesupérieure de Carteaux, Douar Es-Senia, entre autres, seront les premiers à bénéficierde ces travaux de réhabilitation car la majorité des conduites d'AEP de ceszones sont défectueuses, selon l'Algérienne des Eaux (ADE). A ce propos, ledirecteur de l'unité d'Oran de l'Algérienne des Eaux (ADE) précise que pour laseule ville d'Oran une soixantaine de kilomètres linéaires devront êtreréhabilités durant cette opération qui comporte également des travaux derecalibrage, de maillage, de rénovation et de renforcement des conduitesendommagées.  Pour la seule zone d'Oran Est, l'Algériennedes Eaux a identifié 28 km linéaires à rénover par le pose de conduites de 100mm et 80 mm de diamètre en remplacement des anciennes conduites qui sont soitobstruées par le calcaire, soit réalisées avec des tubes galvanisés ou du PVCcomme au niveau de la cité Es-Seddikia construite par les Italiens. «On vacommencer par la partie la plus urgente, mais on va continuer, au fur et àmesure, à rénover les autres conduites», signale notre source.  Il est à signaler que la société françaiseSAUR International avait rénové environ une quarantaine de kilomètres linéairesde conduites d'AEP, notamment à Oran Ouest.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)