Tlemcen -  Arts et Cultures Divers

Rechercher sur le site :

Tlemcen - ARTS ET CULTURES

Articles : Arts et Cultures Divers

L'ALLAOUI, une danse qui date d'avant la présence romaine



L'ALLAOUI, une danse qui date d'avant la présence romaine

EL Allaoui .Cette danse guerrière qui date depuis la préhistoire.

Le docteur physicien Khelladi Mourad m’a dit que lors d’un séjour dans une région rurale d’Italie il avait retrouvé une danse tout à fait similaire avec une sorte de carnaval qui ressemble à s’y méprendre à Ayered des Béni-Snous. Les Romains ont bel et bien occupé cette région jusqu’à y laisser des ruines qu’on appelle « Hit Erroumane »le mur des romains, situé vers Ouled Arbi. On ne sait pas si les romains ont apporté avec eux cette danse ou s’ils l’ont exportée chez eux. Cette dernière thèse qui est plus probable. La danse « EL Allaoui »est un rite guerrier qui exprimait la gloire sur l’ennemi. C’est une danse qui a besoin de souffle, d’agilité et de souplesse. Elle exprimait la joie ,la force et la virilité du guerrier. Pour les profanes, c’est juste un son de Bendir ou de flûte. Le gallal et la ghaïta n’étant que des adaptations selon les régions qui ont déformé son visage originel. Le vrai Allaloui se danse sur la flûte et le Bendir orné de fils internes et de fausses perles qui donnent une résonnance particulière aux rythmes sous la main du cheikh. On dit «Izanzane ».Un terme amazighe. La flûte 4 , 6, 8 ou 12trous(cylindres) exprime des poésies que seuls les danseurs professionnels ou habitués apprécient ou connaissent par cœur. C’est la nature de la danse annoncée par la mélodie de la flûte. Chaque mélodie a une forme de danse spéciale. La danse Alaoui se déroule selon un rythme bien connu qui demande un entrainement depuis l’enfance. Les sons des instruments doivent être synchronisés avec le mouvement des épaules et des pieds. Le danseur commande le rythme et les différents arrêts et coups particuliers :Khaouia (temps vide) Arraychia (3 coups après un mouvement spécial d’épaule)et (Sbaissia : 5 coups avec mouvements concordants.) Le chef de groupe doit ainsi commander les combinaisons aux musiciens qui règlent le rythme de la danse. Un mauvais danseur qui perturbe le rythme par maladresse ou par manque d’entraînement pouvait recevoir un coup de bâton au derrière pour l’humilier et l’obliger à se parfaire. Une fausse note d’un collaborateur du Cheikh pouvait gâcher la partie et vexer les danseurs et la troupe. Il y avait une sorte d’emprise sur les danseurs habitués à tel point qu’il n’était pas question de casser le rythme. C’était une danse jouée par des hommes et qui n’admettaient pas l’erreur sous peine d’être sanctionné par un renvoi ou une amande.

Aujourd’hui les danses que vous voyez dans les différentes manifestations ne sont pas si artistiques qu’auparavant et ne répondent pas toujours aux règles qui sont un véritable solfège verbal. A Nédroma, j’ai eu le plaisir de rencontrer des jeunes venus de Sebdou .Ils ont fait des recherches auprès des plus vieux joueurs de l’Alaoui .Ils ont su faire revivre le vrai, l’original qui fait vibrer l’assistance surtout si certains sont férus de cette danse virile. J’ai failli rentrer parmi le groupe, tellement le jeu était authentique. .Autrefois nous la jouions avec des fusils .La fin de la partie était sanctionnée par une salve de Baroud. Cheikh Mahrez qui a appris le métier de Chekh Zeghid et de Cheikh El Bahloul étaient aussi des Meddahines et compositeurs de poèmes que nous n‘avons pas su répertorier au moment voulu. Pour célébrer, sur la place publique, les mariages, des nuits entières se passaient à danser jusqu’à l’aube sous différentes manières qu’un jury de vieux sanctionnait par des conseils ou des recommandations. Une sorte de concours et de loisirs propres et gratuits. Il y a 16 formes de danses. Les rapides sont dansées par les Ouled Néhar el Cheraga, les lentes par les Beni-snous, il y a celles de Msirda « El aarfa »avec des Zeemar ,celles ds Beni-Boussaid et celles du Maroc. Chaque région a dans la même danse deux ou trois manières qui identifient le lieu .C’est une sorte d’identité par laquelle on reconnaît l’origine des danseurs. Le Cheikh et les flûtes doivent les connaitre toutes et obéir à la commande du groupe sans faillir d’un son. Le costume est typique. C’est la « zââboula »qui doit contenir l’argent. L’étui du révolver et le cordon à travers l’épaule et la ceinture pour maintenir le tout en cordon tressé. Le dos orné d’un autre cordon au bout duquel pend une touffe tressée pour bien mettre en évidence le jeu des épaules lors des mouvements. Au festival culturel panafricain ; cette danse a obtenu le premier prix en 1972.A l’époque les grands maîtres étaient jeunes. Certains nous ont quittés. La troupe de Sebdou tente de revenir à l’authentique Alaoui, je ne peux que leur souhaiter bon courage. Une ou deux parties de cette danse tue le stress et vous redonne vitalité tant par le son du bendir que celui de la ghaïta ou de la flûte. C’’étai aussi le meilleur aphrodisiaque naturel. Pourquoi ne pas le dire.






Vu : 127 fois
Posté Le : 26/03/2011
Posté par : ghezouti
Ecrit par : Ghezouti Abderrahim
Source : personnelle

 

 



      

Votre commentaire



Votre commentaire n'apparaîtra qu'après validation par l'administrateur


Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *

Veuillez saisir le code ci dessous

*


Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)

 
Rechercher sur le site :
Authentifiez vous :

email * :              

Mot de passe * :
Annonces : Arts et Cultures Divers



Aucune annonce n'est disponible





Annuaire des entrprises : Arts et Cultures Divers



Aucune adresse n'est disponible





Photos : Arts et Cultures Divers

Dernières photos postées :

La Formatrice  Goucem Djellouli à l'ATELIER RÉCUP'ART - Institut Français de TlemcenInstitut Français de Tlemcen  ATELIER RÉCUP'ART - Formatrice  Goucem Djellouli
ATELIER RÉCUP'ART - Formatrice  Goucem Djellouli - Institut Français de TlemcenATELIER RÉCUP'ART avec  Goucem Djellouli (Institut Français de Tlemcen)
Shopping :



Aucun produit n'est disponible





Publicité
Liens : Arts et Cultures Divers



Aucun lien n'est disponible





Musiques : Arts et Cultures Divers



Aucune musique n'est disponible











Votre panier : Fermer